QUI VIENT DE LOIN (EWUR'OSIGA). LE BLOG D'ALPHONSINE N. BOUYA

QUI VIENT DE LOIN (EWUR'OSIGA). LE BLOG D'ALPHONSINE N. BOUYA

Morceau choisi de « J’étais à Oualata » de Boye Alassane Harouna

En quatrième de couverture : Depuis l’indépendance le 28 novembre 1960, l’Etat mauritanien a développé une politique « raciale », discriminant et marginalisant l’entité négro-africaine, au profit des Bidanes (arabo-berbères). Sous les régimes successifs –d’ould Daddah à ould Taya- , les tensions entre les deux communautés, générés par cette politique «...

12 septembre 2015 - 12 septembre 2016

12 septembre 2015 - 12 septembre 2016! Un an déjà, jour pour jour!   Et ce vide qui chaque jour s'agrandit!   Il y a dans la vie des moments où le souvenir anesthésie la réflexion! Pas d'idées, pas d'inspiration: l'esprit reste désespérément vide. Je me contente de regarder défiler devant mes yeux les photos que j'ai de toi et écouter certains interviews.   Tu es là, dans mon coeur, toi mon Ami, mon Frè...

Extrait de "La couleur du vent" de Aïchetou Mint Ahmedou

« …Elle avait lu quelque part, elle ne se rappelait plus où, quelque chose dans ce goût-là, elle en avait peut-être inventé une partie, elle ne sait plus : «  La foi (ou la religion, elle ne se souvenait pas non plus) accorde l’incommensurable recours de se laver les mains des malheurs que la vie assène et de les mettre commodément sur le dos de la destinée. » Destinée transcrite des millions d’...

Le plaisir de lire "Makandal dans mon sang"

Un grand merci à l'ami Matéo pour ce texte paru sur son site Web!   Le plaisir de lire : "Makandal dans mon sang", un fabuleux livre de nouvelles à découvrir ! August 3, 2016   Comment une "tête pensante" africaine, qui a du exceller dans les organismes internationaux, en vient  à sa retraite à "revisiter" sa riche culture pour faire oeuvre de création littéraire ?  Mystère mais le défi est ré...

Place à "Makandal dans mon sang!"

Je croyais avoir écrit un livre, j’ai ressuscité un membre de ma tribu ! Juste retour des choses : l’aïeul a repris sa place au sein de la tribu. Rien ne se fait plus sans « Makandal ! » A table à la maison : « ah mais on a oublié Makandal ! Vite il faut montrer le chercher ! Il est dans la chambre.» En se mettant en route pour la plage : « Ne laissez surtout pas Makandal seul à...
Vous recherchez ? :
{articles  nb="5"}{articles  
Vous recherchez ? :
11715
 IMG_5287.JPG

 

Bienvenue sur le blog d'Alphonsine Nyélénga Bouya

Letsaa La Kosso

 

But de ce blog

Partager ce qui nous tient le plus à coeur, maintenir et créer des liens entre des amis (es) dispersés (es) à travers le monde, nous retrouver comme autour d'une table, discuter, échanger, papoter, rigoler, nous enrichir mutuellement dans le strict respect des uns et des autres,  surtout sans nous fâcher, tels sont les buts recherchés sur ce blog!

 

Bric-à-Brac : amas d’objets hétéroclites, de vieilleries disparates, en mauvais état. Amas d’objets de peu de valeur. Synonymes : bazar, bordel (han !!!), capharnaüm, fourbi. Amas hétéroclites d’objets de peu valeur. Ca, ce sont les définitions que donne la langue française !

En créole haïtien, un bric-à-brac est une maison où l’on fait des affaires. Point. On y échange des bijoux en or contre un paquet de gourdes (monnaie haïtienne), on y dépose sa robe de mariée ou son costume de mariage contre quelques milliers de gourdes, on peut y échanger sa voiture contre des dizaines de milliers de gourdes pour obtenir de quoi régler ses difficultés du moment. Mais, attention, une fois que  la date fixée entre le déposeur et le donneur est dépassée, on y perd et ses bijoux, et sa robe ou son costume de mariage ou encore sa voiture. Alors, franchement, où sont ces objets hétéroclites et sans valeur ? Une voiture, ça n’a pas de valeur ? Même un tap-tap (pick-up de transport public décorée de façon très particulière en usant de l’esprit créatif haïtien) a une valeur, n’est-ce-pas ?

De bric-à-brac-maison-d-affaires, le blog a évolué pour porter un nom riche en significations et en symbolique: "Qui vient de loin". De part et d'autre de l'Atlantique, cet immense océan qui a englouti des millions de nos Ancêtres, qui nous sépare de nos frères et soeurs, de nos cousins et cousines et que grâce à ce blog, nous emprunterons dans les deux sens pour nous retrouver au rendez-vous du donner et du recevoir duquel émergera un monde nouveau, une humanité nouvelle!

 

Nyélénga Bouya Letsaa La Kosso

 

A propos de moi

Je suis l'Amie de tous, la Mère de tous, la Mémé des tout-petits, la Manmie de tous, la Grande Soeur de tous, la Cousine de tous. Citoyenne du Monde!  Je m'essaye à l'écriture depuis de très longues années pour ne pas laisser le temps qui passe encroûter mon Esprit et ma recherche éperdue de l'Amour de l'Autre pour le Progrès de l'Humanité.