Qui vient de loin (Ewur'osiga). Le Blog d'Alfoncine N. Bouya

Qui vient de loin (Ewur'osiga). Le Blog d'Alfoncine N. Bouya

BASILIQUES ET CATHEDRALES: Temples de Dieu

Je fus baptisée et je fis ma première communion à la Basilique Sainte Anne du Congo, fortement abîmée pendant les guerres successives que mon pays avait connues. C’est aussi dans cette basilique que les funérailles de ma mère furent « chantées » (comme on dit en Haïti) pour dire que les obsèques eurent lieu.

Basilique_-_façade_principale.jpg

Basilique Sainte Anne du Congo à Brazzaville

Ma mère avait un faible pour les églises, toutes sortes d’églises. Je pense que c’est d’elle que je tiens cette fascination qu’exercent sur moi ces lieux de culte.

Dieu seul sait si j’en ai visités, et pas des moindres, depuis le jour de mon baptême jusqu’à mon dernier voyage à Montréal. Aller à Montréal sans visiter l’Oratoire Saint Joseph c’est comme faire un voyage inutile. Ma mère avait une dévotion pour Saint Joseph, entre autres.

Quelle différence y-a-t-il une église, une cathédrale et une basilique ? Telle fut la question que me posa à mon retour de Montréal, l’aînée de mes petits enfants à qui j’expliquais la sublime beauté de l’Oratoire Saint Joseph.

Saint Joseph de Montreal.jpg

Une vue de l'Oratoire Saint Joseph de Montréal

En réalité, selon les catholiques romains, une basilique est simplement une église qui reçoit du Pape ce titre privilégié et honorifique dans laquelle sont vénérées les reliques d’un ou de plusieurs saints. C’est généralement un lieu de pèlerinage, comme  la basilique Sainte Thérèse de Lisieux où je me rendis avec ma mère un jour d’été, la basilique Notre Dame de Lourdes où j’accompagnais ma mère un jour de pluie, la basilique de Cascia en Italie ou se trouvent les restes de Sainte Rita ou encore les basiliques Saint François et Sainte Chiara (Claire) à Assise (Italie).

Notre Dame de Lourdes.jpg

Une vue de la Basilique Notre Dame de Lourdes

L’église catholique a classifié les basiliques en majeures et mineures. Les quatre basiliques dites majeures se trouvent toutes à Rome. Il s’agit : (i) de la basilique Saint-Pierre de Rome  construite sur le lieu où se trouverait le tombeau l’apôtre Pierre (Saint-Pierre), plus précisément sous le maître-autel au centre de l’église et où reposent, parmi d’autres les papes Jean Vingt Trois et Jean Paul II; (ii) de la basilique Saint-Jean –du-Latran considérée comme la cathédrale du Pape, évêque de Rome ; la tradition veut aussi que tout président français élu soit automatiquement le Chanoine de cette basilique ; (iii) de la basilique Saint-Paul-hors-les Murs où se trouve la tombe de l’apôtre Paul ; et (iv) de la basilique Sainte –Marie-Majeure dans laquelle se trouve, entre autres, la tombe de l’évêque congolais Antonio Manuel Nsaku Ne Vunda (dit Negrita).

120px-Basilique_Sainte-Marie-Majeure1.jpg

Basilique Sainte Marie Majeure de Rome

Toutes les autres basiliques au monde sont des basiliques mineures, toujours la tradition catholique. En 2012, on en avait dénombrés 1670 , l’Italie (sans le Vatican) venant en tête avec 554 basiliques, suivie par la France (170), la Pologne (134), l’Espagne (112) pour ne citer que ces pays-là car, pratiquement tous les pays européens ont une ou plusieurs basiliques. En Afrique, le Ghana vient en tête avec 4 basiliques, mais la plus connue des basiliques de ce continent est celle de Yamoussokro en Côte-d’Ivoire, copie tropicale de Saint-Pierre de Rome. A laquelle il convient d’ajouter la basilique Notre Dame d’Afrique à Alger (Algérie). L’Amérique du Nord compte en tout 132 basiliques (81 aux USA, 29 au Mexique et 22 au Canada). En Amérique centrale, mis à part le Salvador (4) et le Nicaragua (3) tous les autres pays ont une ou deux basiliques. Haïti ne figure pas sur la liste puisque n’ayant pas de basilique, alors que Cuba en compte 2. En Amérique du Sud, le Brésil l’emporte avec 59 basiliques, suivi de l’Argentine 45, la Colombie 30, le Vénézuéla 15 et l’Equateur 12. En Asie du Sud-Est, l’Inde en a 21, les Philippines 13 et le Vietnam 3. Enfin en Asie Centrale et du Sud-Ouest, Israël en compte 8 dont la très fameuse basilique du Saint –Sépulcre à Jérusalem, la Palestine 1 et la Turquie 2.

La cathédrale, quant à elle, est le lieu où officie l’évêque en charge d’un diocèse. Alors que la basilique Saint-Pierre du Vatican n’est pas une cathédrale, celle de Saint-Jean –du-Latran porte aussi le titre de cathédrale et, l’église de Saint-Denis, près de Paris, nécropole des rois de France est une basilique-cathédrale.

images.jpg    Saint Pierre de Rome.jpg

Façade de la basilique Saint Jean du Latran au dessus et Saint Pierre de Rome illuminée la nuit

Ce qui prouve que lorsqu’il s’agit de compliquer les choses, les catholiques savent parfois très bien le faire. Mais… ils n’en ont pas le monopole vu le pullulement des églises protestantes et évangéliques !

Tout ceci simplement pour dire qu’il y a des églises qui vous parlent lorsque vous les visiter et d’autres qui vous laissent de marbre.

Autant les cathédrales d’Amiens et de Reims ont toujours eu sur moi un effet magique, tout comme la cathédrale Notre-Dame-de Paris, autant, la Basilique du Sacré-Cœur ne m’a jamais remuée outre-mesure.

280px-SacreCoeur_tb.jpg

 

Basilique du Sacré-Coeur à Paris.

A Rome j’aimais contempler les reflets du soleil sur les mosaïques de la partie haute extérieure de la basilique Saint –Paul-du- Latran et me promener dans son grand jardin, autant mon lieu de méditation privilégié était Saint-Jean –du –Latran, sans parler bien sûr des fameuses catacombes de Saint-Sébastien.

A Montréal, je ne suis pas restée indifférente à la beauté de la basilique –oratoire Saint Joseph notamment par sa position stratégique sur un monticule qui domine la ville et qui me fit le même effet que la basilique nationale de Koekelberg à Bruxelles, considérée comme la cinquième église la plus grande au monde du monde après Notre-Dame de la Paix de Yamoussokro en Côte-d'Ivoire, Saint-Pierre de Rome, Saint Paul à Londres et Santa Maria Dei Fiori à Florence en Italie.

Basiliek_van_Koekelberg.jpg  280px-Basilique_Notre-Dame_de_la_Paix_Yamoussoukro.jpg

Basilique nationale de Koekelbeg à Bruxelles        Basilique Notre Dame de la Paix à Yamoussoukro

Mais, de tous ces lieux saints visités (et il m’en reste encore à visiter), trois m’éblouirent littéralement : la basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem, la cathédrale de la Nativité à Bethléem, et…l’ancienne église Saint Jean le Baptiste de Damas (Syrie) qui fut transformée en mosquée des Ommeyyades sur laquelle on peut encore admirer les traces et signes de ce que fut cette cathédrale du IVè siècle.

En Ethiopie, les onze églises monolithiques de Lalibela, directement taillées dans la roche, classées patrimoine mondial de l’UNESCO témoignent de ce que la foi de l’humain est capable de faire lorsqu’il s’agit de glorifier le Créateur.  

sLalibela.jpg

Eglises de Lalibela (Ethiopie) taillées dans la roche

Pour moi, toutes les églises se valent, édifices construites par les humains pour témoigner de leurs croyances, de leur foi en un Dieu qui dépasse de loin notre petite imagination d’êtres humains et notre vanité humaine de penser que plus hautes et plus belles seront nos basiliques et cathédrales, plus nous nous rapprochons de Dieu, l’Inaccessible, Celui qui suffit à Lui-même.

Voilà pourquoi, après avoir visité tous ces lieux à travers le monde, la question reste encore et toujours persistante de savoir si le Créateur peut réellement se laisser enfermer dans une « maison » aussi grandiose soit-elle, cependant construite de mains d’hommes ? Salomon, le bâtisseur du premier temple aurait peut-être pu apporter une réponse à ce questionnement. Mais, il se contenta de dire : « Vanité de Vanité, tout est Vanité », le plus grand Temple de Dieu restant le Corps Humain !

Nyélénga.



01/12/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 399 autres membres