Qui vient de loin (Ewur'osiga). Le Blog d'Alfoncine N. Bouya

Qui vient de loin (Ewur'osiga). Le Blog d'Alfoncine N. Bouya

Extrait de: La Grève des Bàttu de Aminata Sow Fall

La grève des Bàttu

 

« Mour a chargé dans une camionnette les soixante-dix-sept tas de viande, les sept cents noix de cola, et les trois fois sept mètres de tissu blanc non soyeux. Le cœur gai, il s’est installé à côté du chauffeur, s’étant affecté le rôle de distribuer les paquets au fur et à mesure qu’il rencontrerait les mendiants : «  Je n’aurai qu’à plonger ma main dans les bóóli et comme ça Koulé n’aura même pas à s’arrêter longuement…juste le temps de ralentir un peu… »

Dans le quartier, personne devant la boulangerie, personne devant la pharmacie, pas de mendiants devant l’épicerie. Mour en est quelque peu contrarié ; il aurait bien sûr souhaité que les mendiants, ce matin « aient songé à venir jusqu’ici », mais il sait que le lieu n’a jamais été vraiment fréquenté.

  • Koulé, prends la direction du Grand Marché !

Avant, le Grand Marché constituait le quartier général des mendiants quand on les chassait de leurs points stratégiques du centre de la Ville.

Au Grand Marché, personne ; pas de talibés, pas de mendiants, pas de bàttu. Le cœur de Mour s’est mis à battre avec plus de rapidité. Il s’est refusé à désespérer, il a pensé à l’assurance avec laquelle « la dame qui est avec les mendiants » lui avait dit que ceux-ci iraient s’aligner dans les rues. « Non, elle ne peut pas m’avoir menti, non. »

  • Koulé, avançons un peu vers les grandes artères, là où il y a de nombreux feux rouges, ensuite tu iras devant les mosquées, car comme on est vendredi, peut-être qu’il y en a qui sont allés devant les mosquées.

Aux feux rouges, devant les mosquées, pas de mendiants, pas de talibés, pas de bàttu. Mour sent alors comme un poids dans la poitrine, il a du mal à respirer, il lui semble que ses oreilles bourdonnent.

  • Faisons à nouveau tout le tour de la Ville. Ils habitent loin, peut-être qu’ils n’ont pas pu trouver si tôt des moyens de transport…
  • C’est possible, répond Koulé là où ils habitent, c’est tout un problème de trouver un car de bonne heure. Quand on en aperçoit un à cinq cents ou six cents mètres, toute la foule qui attendait devant l’arrêt part en courant à l’assaut du car et celui-ci est vite rempli ; ce ne sont donc que les hommes valides qui sont les premiers servis… Les mendiants et les femmes sont trop faibles pour affronter cette bousculade qui souvent d’ailleurs dégénère en bagarre.

Les paroles de Koulé ont mis du baume dans le cœur de Mour :

  • Oui, cela doit être ça ! Le manque de car !...Ah oui, ça aussi c’est un problème…La grande masse des travailleurs habite en effet ces quartiers périphériques…
  • Il y en a qui sont debout dès quatre heures trente pour pouvoir arriver à l’heure au travail…
  • Koulé, fais un tour du côté de l’hôpital central !

À l’hôpital central, pas de mendiants, pas de talibés. Toute la Ville ratissée, pas de bàttu.

Le gobe doré du soleil a dissipé le voile de brouillard qui recouvrait l’atmosphère et libère à présent des flèches incandescentes à travers la Ville, éblouissant Koulé lorsqu’il s’engage dans certaines directions.

Le doute n’est plus permis maintenant que sur la demande de Mour, Koulé s’est garé pendant deux bonnes heures au Grand Marché, devant l’arrêt des cars qui desservent le quartier des mendiants. Aucun mendiant n’est descendu des cars.

Mour est profondément accablé en même temps qu’une grande colère l’envahit : « Ils sont fourbes, hypocrites, menteurs ! Voilà pourquoi ils en sont réduits à mendier…Chacun n’a que ce qu’il mérite !...

Que faire des soixante –dix-sept sachets de viande, des sept cents noix de cola, des trois fois sept mètres de tissu blanc non soyeux ?... Cette femme m’a menti sans vergogne !... Ils me le paieront bien un jour… Je leur ferai mordre la poussière dès que j’en aurai l’occasion…, les rustres ! »

Que faire ?... « Pour le moment la force est de leur côté… »

 

Aminata Sow Fall

 



20/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 399 autres membres