Qui vient de loin (Ewur'osiga). Le Blog d'Alfoncine N. Bouya

Qui vient de loin (Ewur'osiga). Le Blog d'Alfoncine N. Bouya

Extrait de "La vie et demie" de Sony Labou Tansi

 

"C’était à cette époque qu’elle écrivit son premier Recueil de sottises au crayon de Beauté.  Amedandio qui lui rendait beaucoup visite, surprit ses manuscrits et les aima beaucoup. A l’époque où Chaïdana rédigea les Mémoires d’un démon et les Bouts de chair en bouts de mots, Amedandio venait toujours et passait son temps à « sourissonner » sur les textes de son amie. Elle composa des chansons, des cris, des histoires, des dates, des nombres, un véritable univers où le centre de gravité était la solitude de l’être. Le vieux Layisho les lisait à l’insu de Chaïdana qui ne le permettait qu’à Amedandio. Il avait tellement aimé l’espèce de poème intitulé « Bouts de viande, troncs de sang » qu’il l’avait recopié et proposé à l’éditeur nord-américain Jim Panama qui s’était empressé de lui en demander au moins une dizaine de cette dimension-là pour faire un recueil.

-          Si vous croyez que ça se fabrique comme des petits pains !

-          Que voulez-vous que je fasse d’un seul poème ?

-          Il a la profondeur d’un cœur.

-          Le fric, cher ami, ignore la profondeur des cœurs. Il ne connaît que la profondeur des chiffres."

 

"La vie et demie" est le premier roman de Sony Labou Tansi, écrivain congolais parti pour le pays des ancêtres mais toujours présent dans la profondeur de nos coeurs à travers ses livres.

 

LLK



29/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 403 autres membres