Qui vient de loin (Ewur'osiga). Le Blog d'Alfoncine N. Bouya

Qui vient de loin (Ewur'osiga). Le Blog d'Alfoncine N. Bouya

L'étrange éclipse du Président Adama Barrow

Quand on est élu Président, la première chose est de descendre dans les rues, célébrer sa victoire, saluer le peuple qui vous a élu !  Mais ce qui se passe en Gambie, n’en déplaise à mon cher neveu Diallo,laisse présager qu’on a affaire à un président élu mais pétochard ! Car comment veux-tu , cher neveu Diallo, que depuis le départ de Yahya Jammeh, il ne décide pas à rentrer saluer et remercier le peuple qui l’a élu lui Barrow? Il continue à se terrer au Sénégal voisin alors que « Mr Fight Corruption » s’en est déjà allé siroter de l’alcool de cajou sous la chaleur équatoriale ? Je sais, je sais, tu me diras qu’il faut d’abord sécuriser les lieux, nettoyer le Palais des gris-gris enterrés par Jammeh, chasser les « Rabs » et les « Ginous » qui avaient transformé le Palais en cour des miracles. Mais enfin ! Il a quand même été élu, Adama …par un peuple qui n’a pas eu peur de la puissance des « Rabs », du pouvoir « des Ginous », un peuple qui compte aussi de nombreux « borom xam xam » qui n’ont rien à envier à tous ceux qui entouraient le Président-Marabout-Guérisseur du SIDA.

Je me demande ce que doivent penser d’un tel Président élu, des hommes comme le vieux père Bayo que j’ai connu autrefois, chasseur de « Rabs » la nuit, de gibier le jour , qui pourchassait les Ginous jusqu’aux  fins fonds des eaux du fleuve Gambie. En tout cas c’est mal parti pour le président Barrow car, un président, disons-le, peureux ne saurait garantir la sécurité de son peuple. Mais bon, c’est peut-être une question d’hérédité : son homonyme Adam ne s’était –il rétracté devant son Créateur pour dire « C’est la femme que Tu m’as donnée qui m’a offert cette pomme ! » Et comme par hasard, Adama Barrow vient de nommer une femme pour régler les affaires courantes et…. préparer son entrée triomphale au pays !

Il faudra quand même que les frères sénégalais rappellent à Adama Barrow que : « Cuuc bu narée doon seex cin manaluko dara » (le poussin qui doit  devenir coq ne se soucie pas des pièges de la marmite.)

 

Nyélénga

 



25/01/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 403 autres membres