Qui vient de loin (Ewur'osiga). Le Blog d'Alfoncine N. Bouya

Qui vient de loin (Ewur'osiga). Le Blog d'Alfoncine N. Bouya

Rap pour Garissa

Cette fois-ci c’est à Garissa !

Qui sonne comme Clarissa !

Ils sont venus

Sortis de nulle part

Portant au bout des bras

L’ignorance et la haine

De tout ce qui n’est pas eux

De tout ce qui est nous !

Il a fauché Clarissa dans le dos

Ils en ont volé cent quarante-sept

A Garissa.

Garissa comme Clarissa

Pour nous c’est pareil !

Le même sang

Versé par la haine

Jaillie des ténèbres

De l’ignorance et de l’aveuglement

Fanatique.

Quelque part dans les Antilles

Une mère pleure sa fille

Fruit de ses entrailles.

Là-bas en Afrique

Les pleurs de mères des victimes

De la haine et des ténèbres

S’élèvent vers le ciel

Hurlant leur douleur

A un Dieu impuissant

Devant l’immensité

De la bêtise humaine !

Garissa  comme Clarissa

Ce jour mon cœur saigne

Prenant la relève

De mes yeux asséchés

D’avoir versé trop de larmes

En regardant les images

De cent quarante-sept vies

Baignant dans le sang

Près  d’un temple du savoir

Les bras en croix

Faces contre terre

Au nom d’un Dieu impuissant

Devant la bêtise humaine !

L’amour n’a qu’un seul visage

La haine a mille visages

Mille bras tapis dans l’ombre

De la bêtise humaine

Qui tue la vie

Cent quarante-sept fois.

Garissa c’est Clarissa

Clarissa devient Garissa !

 

Nyélénga



04/04/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 401 autres membres