Qui vient de loin (Ewur'osiga). Le Blog d'Alfoncine N. Bouya

Qui vient de loin (Ewur'osiga). Le Blog d'Alfoncine N. Bouya

Vampires, Empoisonneurs et Energiseurs

Il y a dans la vie trois types de personnes, (du moins celles que j’ai pu identifier) : les Vampires, les Empoisonneurs et les Energiseurs.

Les vampires sont ceux au contact desquels (même pour cinq minutes passées en leur compagnie) vous vous retrouvez vidés de toute votre force, de toute votre énergie. Vous vous sentez vides. Ils vous pompent non seulement l’air mais aussi l’énergie. Souvent, ils parlent sans arrêt. Il leur faut prouver à tout prix qu’elles « connaissent », qu’elles « savent ». Même si elles ne font que brasser de l’air et que de leur bouche ne sortent que des incohérences, des inepties. Ils peuvent tenir le crachoir pendant des heures sans s’apercevoir des bâillements de ceux qui subissent leurs âneries. Satisfaits d’eux-mêmes, ils avancent sans jamais reculer, sans s’arrêter, sans regarder en arrière. C’est comme ça qu’ils sont. A chacun de savoir s’il veut continuer le chemin ou la conversation avec eux. Au bout du compte, on finit livide, exsangue, au bord du trépas mental, psychologique, ontologique.

Les empoisonneurs eux, sont plus subtils. Ils vous distillent leur poison à petite goutte. Pire que la goutte d’eau que le tortionnaire laisse tomber à dessein dans la cellule d’une prison ou d’un centre de détention pour vous faire craquer, pour détruire vos nerfs. Alors que le vampire n’esquisse que rarement ou presque jamais un sourire, l’empoisonneur a souvent sinon toujours un sourire aux lèvres. Il est avare de paroles. Mais lorsqu’il en livre une, c’est un aiguillon qui s’enfonce profondément en vous, là où c’est le plus sensible; là où c'est le plus douloureux. Les empoisonneurs sont suggestifs. Ils vous suggèrent, sourire aux lèvres, vous regardant droit dans les yeux, des idées-venins qui lentement se distillent dans votre corps, dans votre être sans que vous vous en apercevez. En général, leurs paroles sont mielleuses et leur stratégie affirmative même si parfois, elles peuvent prendre une forme interrogative. En voici quelques exemples :

-          Lui : tu as bu ?

-          Vous : non ! (souvent d’une voix faible)

-          Lui : mais si, tu as bu !

-          Vous, je te dis que non !

-          Lui : mais tu bois souvent ?

-          Vous : seulement en société, avec des amis, autour d’un apéro ou d’un repas.

-          Lui : ce n’est pas vrai, tu bois même quand tu es seul !

-          Vous : puisque je te dis que je ne bois qu’en société !

-          Lui : mais là, tu as bu !

-          Vous : pourquoi insistes-tu puisque je te dis que non !

-          Lui : cela se voit que tu as bu !

-          Vous : à quoi ?

-          Lui : à l’éclat de tes yeux !

-          Vous : L’éclat de mes yeux ne reflète que mon intérieur !

-          Lui : je ne comprends pas !

-          Vous : je suis heureuse, donc mes yeux traduisent mon bonheur.

-          Lui : tu racontes des histoires. Je suis sûr que tu as bu ! Mais n’en parlons plus.

-          Vous : mais si, parlons-en au contraire.

-          Lui : non, non, ce n’est pas la peine, puisque tu dis que tu n’as pas pu.

Le venin est lancé. Et si vous baissez la garde, si vous n’y prenez garde, sa suggestion va s’incruster dans votre esprit au point que vous finirez par tomber dans le piège et par croire que, soit vous avez effectivement bu sans le savoir, soit qu’il vous faut boire un verre pour maintenir l’éclat de vos yeux qu’il a pu remarquer.

Les empoisonneurs sont difficiles à détecter dès le départ. Cependant, à force d’entendre leurs suggestions, vous parviendrez à les voir venir, à vous mettre sur vos gardes et à fermer toutes les portes, tous les pores de votre être à leurs aiguillons porteurs de poison. Sans cette vigilance de votre part, vous courrez le risque d’être infectés et de vous retrouver comme un fruit ou un tronc d’arbre dans lequels s’est incrusté un ver qui ne vous lâchera plus jusqu’à ce que vous devenez une loque et que vous vous retrouvez complètement vermoulu pour enfin, chuter sans faire de bruit. Même pas le sourd bruit d’une mangue trop mûre qui tombe.

Les énergiseurs sont ceux qui, vous font revivre lorsque vous vous trouvez au creux de la vague ou que vous avez le blues ou même simplement quand vous les rencontrez. Rien qu’à les écouter, vous vous sentez motivés. Des idées positives surgissent en vous. Vous découvrez votre extraordinaire capacité de concentration en suivant chaque idée qu’ils émettent et en écoutant chacune de leurs paroles. Vous vous sentez relaxés, déstressés. Vous êtes comme transportés dans un monde, un monde qui s’était caché à vous jusque-là. En les écoutant, votre cerveau se désclérose. Vous sentez comme une lumière qui, soudain, éclaire votre vie. Des images et des projets se bousculent dans votre esprit. Vous êtes détendus, vos batteries se rechargent. La joie de vivre qui est la leur se transmet à vous. Vous vous sentez aimés, appréciés. Votre visage s’illumine de lui-même. Une sensation de bien-être léger vous envahit. Vous vous surprenez à sourire et parfois même à rire aux éclats. Avec les énergiseurs, vous n’avez aucune crainte d’être jugés ; vous vous découvrez des intérêts communs et mutuels.  Vous dédramasez tout et vous vous décrouvez un sens aigu de l’humour. Les énergiseurs vous redonnent l’envie de vivre, une vie heureuse, joyeuse. Dans une conversation avec eux , les mots peuvent paraître superflux : le regard parfois suffit ; un sourire parfois dit tout.

Il arrive qu’un énergiseur vous demande ce que vous voulez boire ; et si vous lui répondez : « un verre de whisky ! » soit il vous dit : « tout de suite, j’en prends un avec toi » soit il avance: « je n’en prends pas mais je t’en offre un avec plaisir ».

Malheureusement, dans la vie, nous rencontrons plus souvent de vampires et d’empoisonneurs que d’énergiseurs.

Sachez détecter les uns et les autres dès le premier contact. Suivez votre intuition pour ne pas vous laisser ni vampiriser, ni empoisonner.

Et comme le dit le DESIDERATA : « Sois sage en affaire car le monde est trompeur » !

LLK

 

 



04/12/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 399 autres membres