Qui vient de loin (Ewur'osiga). Le Blog d'Alfoncine N. Bouya

Qui vient de loin (Ewur'osiga). Le Blog d'Alfoncine N. Bouya

Iwélé lé léya nga Yhomby-Opango Ma lamentation pour Yhomby-Opango

Ikangà ikogi é !

L’heure est arrivée !

 

Ikangà ikogi, wàà Yhomby mwana Bondo !

L’heure est arrivée, ô Yhomby fils de Bondo !

 

Mwana amba Yombi wa l’Opango

Fils de Yombi , neveu d’Opango !

 

Efurisi y’aborà!

Unificateur des parentés !

 

Ndàà amba Oniangué a Yombi, ngòlòmi amba Yombi wa l’Opango.

Petit fils d’Oniangué a Yombi, oncle de Yombi et Opango.

 

Mwana bolà amba Assagna m’Osinga, l’Ingoba wà l’Apéndi a Yandza.

Neveu d’Assagna m’Osinga, d’Ingoba et d’Apéndi a Yandza.

 

Bolà amba Mbwalé Emii Pendo, l’Okâga a Ngoya, l’Ingoba l’Ekòba

Frère de Mbawlé Emii Pendo, Okâga a Ngoya, Ingoba l’Ekòba.

 

Tâ a bana ikama la tsambo !

Père des soixante-dix- sept fois sept !

 

Ngòlòmi ya bana m’abolà kama la kama!

Oncle de la multitude des neveux et nièces !

 

Yè kògò a bana ikam’isàro!

Grand-père des trois cent trente-trois !

 

Nga li léa nò mbi’bo wàà ngòlòmi ?

Comment te pleurer, ô mon oncle ?

 

Nga li léa nò o nzwé ndé ?

Dans quelle langue te rendre hommage ?

 

Ng’onongò waré otandi l’époro !

Ma bouche a égaré son parler français !

 

Wàà Oniang’ a Yombi nò là bolà , là bana mà bolà,

Ô Oniangué a Yombi, toi, tes sœurs, tes neveux et nièces,

 

Lé yambaga bisu wa la ndzèlè!

Accueillez -le nous avec élégance !

 

Ndzèlè y’andzaga y’ékoga là wâ !

Cette élégance qui lui seyait si bien !

 

Asì Mwémbé la Nyérèboumba lé yamba bisu wa m’òbwè !

Vous de Mwémbé et de Nyérèboumba accueillez-le nous dans l’art !

 

Lé yambaga olomi a baro amba Marie Noëlle m’òbwè !

Accueillez l’époux de Marie Noëlle avec élévation !

 

Ikang’ikogi é, ikang’ikogi wàà nògò Yhomby-Opango,

L’heure a sonné, l’heure a sonné ô Oncle Yhomby-Opango,

 

Bisu waré la nyinga!

A nous la tristesse !

 

Tâ la waa, oli la ngolomi,

Quand le père s’en va, l’oncle est là,

 

Nògò n’òdzwé, bisù l’ébugi mpénza.

Oncle tu es parti, nous laissant seuls.

 

Bana wàré andzandzi, wââ ngòlòmi !

Tous tes enfants en désarroi, ô Oncle !

 

Nògò n’odzwé la bana olagina !

Tu es parti sans nous dire au revoir !

 

Olom’a bàro amba Marie Noëlle !

Epoux de Marie Noëlle !

 

Ng’émò béyà li nò Gaspadine ?

Dois-je te nommer Gaspadine ?

 

Ebonda y’élingi wamènè l’abéya nò !

De la façon dont elle-même t’a toujours nommé ?

 

Péna nò l’oyòga nga ?

Peut-être alors m’entendras-tu ?

 

Gaspadine, nò dzwé obòbò !

Gaspadine, tu t’en es vraiment allé !

 

Bana abugi la nyinga, wâa ngòlòmi !

Laissant toute ta descendance dans la tristesse, ô Oncle !

 

Odzwaga m’obwè wâa nògò, odzwaga m’obwè !

Va en paix, ô Oncle, va en paix !

 

Ndia yungu, ndia ya bar’atsò !

Cette voie est la voie de tous les humains !

 

Odzwaga m’obwè !

Va en paix !

 

Bisu waré l’ébugi la nyinga !

Nous restons dans l’affliction !

 

 

 

(Mwana bola amba nò

Ta nièce)

 



10/04/2020
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 404 autres membres