Qui vient de loin (Ewur'osiga). Le Blog d'Alfoncine N. Bouya

Qui vient de loin (Ewur'osiga). Le Blog d'Alfoncine N. Bouya

"Le Coeur trop fier"

—Allô, Alfa !

— Hé Monoka ! Bonjour, mon amie !

— C’est qui ton amie ? Depuis plus d’un an tu m’as abandonnée sans même donner un soupçon de nouvelles et tu oses m’appeler ton amie !

— C’est…Ecoute-moi ! Tu ne sais pas ce qui s’est passé !

— Je ne t’écoute pas ! Et puis, il ne s’est rien passé, rien du tout ! Tchiiip !

— Mais laisse-moi au moins…

— Non, oooo non, j’ai dit non. D’ailleurs je t’appelle juste pour que tu récites pour moi cette phrase de Moundiléno Massengo qui commence par « J’ai le cœur trop fier… » Je n’arrive pas à me souvenir du reste de la phrase.

— Moi non plus !

— Attends, c’est pas toi qui écris des livres maintenant ?

— Si !

— Donc tu dois te souvenir de ce que tes camarades écrivains écrivent ?

— Pas forcément.

— Mouf ! J’ai entendu parler de ton livre là, Le rendez-vous de Mombin-Crochin ! On dit même que tu n’es plus Congolaise, tu es Haïtienne depuis que tu as vécu dans ce pays, et tu ne m’as même pas dit que tu avais changé de nationalité !

— Ah je me souviens à présent ! La phrase est : « J’ai le cœur trop fier et l’âme trop noble pour m’occuper des calomnies qui se disent sur moi. »

— Ah bon, c’est ce qu’il avait écrit, Moundiléno Massengo ?

— Non, c’est ce que je dis, moi !

— Wèèèh, donc tu copies Moundiléno Massengo ?

— Un peu oui !

— Bon alors, au revoir Alfa ! Je vais garder ta phrase à toi quand même, elle est belle comme ton âme.

— Au revoir Monoka ! 

— Tchiiiiip!

 



25/02/2019
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 394 autres membres