Qui vient de loin (Ewur'osiga). Le Blog d'Alfoncine N. Bouya

Qui vient de loin (Ewur'osiga). Le Blog d'Alfoncine N. Bouya

Metronomy de Charlie L

Charlie L est une de ces belles âmes que le destin place sur notre chemin! Merveilleuse rencontre que la nôtre, la mienne avec cette jeune autrice rencontrée par la magie du Net.

 

Présentation du livre Metronomy de Charlie: Quand la vie ne vous fait aucun cadeau, il est difficile de croire à cette main que l'on vous tend.

Sa passion pour la musique et plus particulièrement son violon attire l'attention d'un agent.

Lorsqu'il propose à Rebecka un contrat des plus surprenants, elle y voit l'occasion de sortir enfin la tête de l'eau.

Elle intègre le groupe des From North to South, alors que certains de ses membres n'y voient aucun intérêt.

Difficile dans ce contexte de se faire une place pour mener à bien sa mission.

Entre amitiés, manigances et faux semblants, Rebecka réussira-t-elle à propulser les garçons sous les feux des projecteurs?

Arrivera-t-elle à faire face dans ce nouveau milieu dont elle ne connaît pas les codes?

 

Morceau choisi: La première chose à laquelle je pense ce matin, c'est à ma galère d'hier. Je ne veux plus jamais revivre un tel épisode. Mon premier arrêt en arrivant sera pour le bureau de Georges. Je n'osais pas lui demander une avance sur salaire, mais là, c'est vital. Ne pouvant plus passer autant de temps dans le métro qu'avant pour gagner de quoi payer mon loyer, je suis bien obligée de demander de l'aide.

En arrivant chez VMI, je me dirige donc vers l'antre du manager. Il est déjà là, à l'inverse des garçons qui ne vont débarquer que dans une demi-heure.

 

- Bonjours Georges, dis-je en passant la porte. J'aurais besoin d'un service.

- Rebecka! me salue-t-il à son tour. Bien sûr, en quoi puis-je t'aider?

- Je sais que je ne suis pas là depuis longtemps, mais il me faudrait une avance sur mon salaire de ce mois-ci.

 

Georges se redresse sur son fauteuil et place les deux coudes sur le bureau en croisant ses doigts. C'est tout à fait le genre d'attitude qui vous pousse à vous interroger si vous avez bien fait de poser la question.

 

- Ma chère, pourquoi es-tu gênée de me demander ça? s'enquiert-il, conciliant. Tu sais que je suis au courant de ta situation. Pour être honnête, je m'attendais à te voir plus tôt.

 

Je suis surprise par sa réflexion. Comment aurais-je pu oser en faire la demande, alors que je travaille ici depuis moins d'une semaine? Et puis, il est le seul à connaître ma situation, et je ne voulais surtout pas avoir l'air d'abuser.

 

- J'avais anticipé cela, à vrai dire, reprend-il. Voici la moitié du salaire de ce mois-ci. Les garçons semblent bien se faire à ta présence. Surtout Stan...Enfin, là n'est pas mon problème.

 

Sur ces paroles qui me désorientent encore plus, je saisis l'enveloppe qu'il me tend. Une vague de soulagement s'empare de moi. Je vais pouvoir payer mon loyer, rembourser une partie de mon prêt, et peut-être qu'il me restera de quoi manger un peu plus correctement pour le mois entier. Un poids vient réellement de s'enlever de mes épaules. Je suis devenue légère. Un sourire s'étire sur mes lèvres. Le soulagement m'envahit et c'est une bouffée de gratitude qui me submerge. (p.139-140)

 

 

 

 



10/09/2020
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 405 autres membres