Qui vient de loin (Ewur'osiga). Le Blog d'Alfoncine N. Bouya

Qui vient de loin (Ewur'osiga). Le Blog d'Alfoncine N. Bouya

Morceaux choisis de Les Bûcheronnes de Abel Koumou Gousseine

 

La Bûcheronne !

Ses mains sont dures comme sont durs les efforts qu'elle fournit pendant les travaux champêtres

Sa démarche est lourde et pénible comme sont pénibles et lourdes ces choses qu'elle porte incessamment dans sa hotte

Son corps est maigre comme sont maigres ses revenus et ses repas au quotidien...

Sa vie est un fardeau comme le fagot de bois qu'elle porte impérativement sur la tête pour nourrir des bouches qui attendent au purgatoire...

C'est une femme "silenciée'' par les impératifs de la vie

C'est pourtant une bûcheronne qui peut tout oublier comme toute bonne mère oublie ses douleurs d'accouchement.

 

 

 

 

Monsieur et Madame Dubois 

Le bûcheron d'Oyoa

C'est Monsieur Dubois

Qui coupe du bois

Pour fabriquer des croix

A la dimension de ses bras

Et de ses pieds étroits

Le bûcheron d'Oyoa

C'est Monsieur Ibwa

Qui taille dans le tronc

De l'okoumé et du limba

Des variétés insoupçonnables d'objets

Utiles au sculpteur

Sensoriels au danseur

Essentiels au piroguier

La bûcheronne d'Iyélwa

C'est Madame Dubois

Qui amasse du bois perdu

Dans la prairie voisine

Pour en faire des fagots ardus

La bûcheronne d'Iyélwa

C'est Madame Ibwa

Bûcheron comme elle

Coupeur de bois de chauffe

Prêt à fabriquer des foyers à trois pieds

Qui supporteront ces marmites

Qui nourriront des bouches affamées.

 

 

 

 



09/05/2020
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 403 autres membres